Chasseurs orages foudre icon3
Chasseurs orages foudre icon2
 
 Link to the english version of chasseurs d'orages: thunderstorm-chaser.com

 

Accueil

Alertes

Prévision

Tornades

Dossiers

Passion

Photos

Vidéos

Récits

Météo

Outils

Liens


Chasseurs orages
  
            Chasseurs orages , les membres de la communauté            Nouvelles de Chasseurs d'Orages                       Chasseurs orages livre d'or            Forum de chasseurs-orages

Les principaux cas de tornades en France 





Les cas de la liste suivante ont été sélectionnés en fonction de leur caractère climatologiquement particulier,   leur méconnaissance ou à l'inverse, leur célébrité et leur riche documentation.

Plus bas, une deuxième liste présente les principaux outbreaks ou épisodes tornadiques connus en France.







Quelques cas marquants



- 1157 (6 avril) : la plus ancienne tornade recensée jusqu'à présent à Lalande d'Airou (50)
La très grande ancienneté de ce cas découvert et recensé par Kéraunos m'incite à le mentionner ici. D'après Kéraunos, les témoins auraient évoqué "un violent tourbillon qui détruisit tout ce qui se trouvait sur son passage, d'une "grosse colonne" accompagnée d'un bruit surnaturel et dans laquelle de nombeux oiseaux semblaient comme pris au piège". Nous ne connaissons pas la source d'origine de l'information, mais le classement EF2 laisse supposer des détails précis.
Source : http://www.keraunos.org/recensement-tornades-orages-actualites.htm

- 1669 (septembre) : trombes à La Rochelle et Paris (17/75)
Lors d'un possible outbreak survenu au XVII° siècle qui semble avoir énormément marqué les esprits, les trombes terrestres les plus sûres auraient eu lieu à La Rochelle et à Paris. On parle d'une éventuelle "supertornade" qui aurait parcouru les 400 kms qui séparent les deux villes voire plus, mais la chose reste peu crédible, l'évènement étant ancien et s'étant déroulé la nuit. Plus vraisemblablement il s'agirait donc d'un outbreak (voir plus bas), peut-être de grave intensité, où les tornades se seraient passé le relais.
source : http://www.torro.org.uk/site/whirlwind_info.php

- 1840 (7 novembre) : F3 à Varaize (17)
Bien que quasi inconnue du milieu amateur, cette trombe compte parmi celles qui ont parcouru les trajets les plus longs recensés en France (peut-être une cinquantaine de kms depuis les Vals de Saintonge jusqu'au sud des Deux Sèvres). Une étude approfondie des articles des journaux de l'époque m'a aussi permis de subodorer un "détail" dont la portée va bien au-delà du local : il est en effet possible que sa largeur ait atteint des proportions exceptionnelles, jusqu'à 1200 m à la hauteur de Gatineau, "détail" qui si avéré incluerait ce cas dans le peloton des plus grandes largeurs (cf. "Tornades en Charente et Charente Maritime", page 94). Enfin, avec la F4 de La Rochelle en 1971 et la F3 du Castellet en 2000, ce cas figure également parmi les rares cas de très fortes tornades survenues en saison hivernale, et par là-même la longueur et la largeur déjà exceptionnelles de son trajet en prennent une importance toute particulière.

- 1845 (19 août) : F5 à Montville (76)
L'une des deux F5 enregistrées en France, et la plus meurtrière connue. Ce jour-là l'orage éclate en début d'après-midi. Vers 13 h, une trombe se forme sur le cimetière de Malaunay, elle va faire 70 morts et 300 blessés en pulvérisant littéralement les bâtiments de trois filatures.  "Elle avait la forme d'un immense cône renversé, dont la base était appuyée sur le ciel et le sommet à une petite distance du sol. Elle roulait avec fracas, tourannt sur elle-même avec une vitesse effrayante ; sa couleur était d'un gris jaunâtre" (Journal de Rouen, 20 et 22/08/1845).

- 1890 (19 août) : F4 à St Claude (39)
C'est la tornade recensée ayant parcouru le plus long trajet : 58,5 kms. Sa largeur était également plus que respectable : 1000 m. Survenu en début de soirée vers 20 h à St Claude dans le Jura, ce véritable monstre a prolongé son trajet jusqu'en Suisse et provoqué la mort de 6 personnes.

- 1896 (10 septembre) : F2 à Paris (75)
Imaginez une forte F2 d'une centaine de mètres de diamètre se former près de la place St Sulpice, traverser la capitale en passant par l'île de la Cité et la place du Châtelet, la place de la République et l'hôpital St Louis... tout juste si elle n'a pas remonté les Champs Elysées ! Les dégâts causés par cette trombe meurtrières (5 morts) en plein Paris sont très impressionnants notamment dans la rue de Réaumur (infos Guillaume Séchet), et j'imagine aisément les commentaires qu'elle aurait suscité si elle était survenue aujourd'hui. S'élargissant jusqu'à 300 m, elle a parcouru environ 6 kms.
Signalons qu'une autre F2 s'était déclarée à Paris à peine 2 mois auparavant le 26 juillet, et que l'année suivante une F3 s'abattait de nouveau en IDF.

- 1902 (3 juin) : F3 à Javaugues (43)
C'est la tornade la plus large jamais enregistrée en France et même en Europe : 3000 m ! Pour comparaison, le record mondial est de 5,5 miles (soit un peu moins de 4 kms) pour la F4 de Hallam en 2004 aux USA.  Ajoutons à cela qu'en France le cas des trombes larges de plus de 1000 m est loin d'être isolé (St Claude, Pommereuil, peut-être Varaize...). Paradoxalement la trombe n'aura fait qu'un seul mort, et n'a parcouru que 7 kms. Détail particulier, elle s'est déclarée en Haute Loire, département a priori peu remuant dans le domaine, et en zone à fort relief.

- 1960 (18 mai) : F3 ou F4 à Garac (31)
Peu connue encore, cette trombe a pourtant la particularité d'avoir été la toute première tornade française du XX° siècle dont un scientifique (Jean Dessens) ait visité les lieux dévastés pour l'étudier. Le 18 mai à 14 h 15, une tornade se forme dans la plaine en bas de la colline de Garac et la longe sur une longueur de 2 kms et une largeur de 80 m. Entre autres dégâts, la chapelle de Noïc presque entièrement détruite a été conservée en l'état jusqu'à maintenant. A noter que l'enquête détaillée de Remy Madureira laisse entrevoir un possible reclassement en F4.

- 1961 (4 mai) : F3 à Evreux (27)
Cette trombe très connue est la seule à ma connaissance dont on ait pu mettre ainsi en évidence les vortex multiples grâce à une photo demeurée célèbre. Formée dans l'après-midi au cours d'un orage à grêle, elle a tué une personne et en a blessé 100 autres sur un parcours de 8 kms et une largeur de 500 m. D'après l'un de mes contacts dont le père a vu la trombe, elle serait passée en plein centre ville alors qu'Evreux est situé dans une cuvette.

- 1967 (24 juin) : F4 à Pommereuil (62) et F5 à Palluel (59)
Lors de l'outbreak exceptionnel qui secoua la région le Nord de la france, la Belgique et les Pays-Bas, une F4 localisée à Pommereuil ravage le sud du Pas-de-Calais et une F5 se charge du Nord. Les deux provoquent des dégâts évidemment catastrophiques et une stèle commémorative aurait même été érigée à Palluel.  "Une multitude de maisons [...] sont purement et simplement rasées, des trains déplacés, les voitures sont emportées dans les airs, ainsi que des troupeaux de vaches entiers. La tornade F5 [....] a même emporté dans les airs une maison entière avec ses deux occupants, retrouvés morts au milieu des décombres de leur habitation [...]. Bilan : 7 morts, une centaine de blessés, plus d'un millier de sans-abri et des dégâts matériels considérables." (dossier de l'association Météorologique du Nord Pas-de-Calais  http://perso.orange.fr/ligne/extremes2.htm ).

- 1971 (25 janvier) : F4 à La Rochelle (17)
Parmi les très grosses tornades, cette F4 possède la particularité de compter parmi les rares cas de puissance égale ou supérieure au stade F3 à être survenus en automne voire en plein hiver. Ce qui explique probablement son étrange rapport force intense/dimensions réduites.
Ce jour-là dans la matinée, une trombe marine s'invite sur le port de La Pallice, avant de causer de nombreux dégâts sur un trajet de 2,9 kms de long et 50 m de large : un bâtiment entier soulevé sur un mètre, des centaines de voitures soulevées voire complètement détruites, de nombreuses toitures arrachées intégralement... la tornade a fait un mort, 10 blessés et 46 sans-abri.

- 1986 (17 août) : F3 à La Charité sur Loire (58)
Un cas très connu et très souvent cité, qui fit un mort et 33 blessés. Elle parcourut 22 kms sur un terrain plutôt vallonné et provoqua d'énormes dégâts sur une largeur de 500 m environ. Elle s'accompagna d'impressionnantes chutes de grêle avec grêlons gros comme des oranges.
Remy Madureira et quelques amis ont enquêté sur le terrain il y a quelques années, récoltant quelques précieux témoignages et données inédites que nous envisageons de faire connaître dès que possible.

- 2001 (6 septembre) : F1 à Lafrançaise (82)
Un cas plus commun que ses prédécesseurs, si ce n'est qu'elle a été étudiée dans un remarquable dossier de 19 pages produit par le responsable du CDM de Montauban à l'époque. Entre 18 h 30 et 18 h 45, elle a causé des dégâts de type F1, notamment dans une ferme qui a perdu une grande partie de son poulailler. Toitures partiellement endommagées, arbres déracinés. La trombe avait une couleur "laiteuse" et on a estimé sa vitesse de déplacement à environ 20 km/h :
http://www.keraunos.org/recherche-tornade-lafrancaise-meteofrance.pdf

- 2007 (12 février) : F2 à Soulosse sous St Elophe (88)
Cette très forte F2 a causé d'impressionnants dégâts à Soulosse près de Neufchâteau dans le 88. Des maisons ont eu leur toiture et leurs murs quasiment intégralement arrachés et on dénombre 8 blessés, parmi lesquels 2 personnes ont du être hospitalisées.
A notre connaissance, ce cas demeure le plus violent de ces récentes années après la F4 du Val de Sambre. Il a en outre été remarquablement documenté grâce notamment à cette étonnante vidéo :
http://fr.youtube.com/watch?v=eR5jqQQUN0g / http://fr.youtube.com/watch?v=_guZH1UHq_8

- 2008 (4 août) : F3/F4 à Hautmont, Maubeuge et plusieurs autres communes... (59)
Première F4 depuis 25 ans en France, cette tornade a dévasté Hautmont, Maubeuge et plusieurs autres communes du Nord, suscitant par l'extrême gravité de ses conséquences une médiatisation et un élan de solidarité exceptionnels à l'échelon national. A noter que sur les 19 kms de son trajet, les stades F3 et F4 n'ont été atteint que sur 6 kms environ. Heureusement, car elle a malgré tout causé 3 décès et d'immenses dégâts sur les communes les plus touchées, Hautmont et Maubeuge.   

- 2009 (17 juillet) : F1 à Galiax (32)
Classée F0 (force moyenne) et F1 (force maxi) par Remy Madureira, cette tornade a sévi le 17 juillet 2009 à 18 h locales dans une petite commune gersoise. D'une largeur maxi de 50 m elle a parcouru environ 500 m. Sa grande particularité reste la direction prise par le météore, opposée à celle de la structure orageuse "mère". Pour l'expliquer, Remy Madureira et Enzo Todesco émettent dans leur dossier l'hypothèse d'un lien avec une convergence locale de vents.
http://www.chasseurs-orages.com/dossier-orage/orages-violents/france/etudes-de-cas/2009/Trombe-de-Galiax3.pdf






 

Quelques grands épisodes tornadiques français

 

Il est important de signaler qu'en France et en Europe, les tornades la plupart du temps ne surviennent pas seules mais en groupe lors d'épisodes tornadiques d'intensité diverses, voire de véritables outbreaks. Attention, ce dernier mot ne doit pas faire peur pour autant, nous sommes très loin du gravissime outbreak américain de 1974 ! 
Nos "outbreaks" connus ne dépassent en effet que rarement la limite plancher (6/7 cas), et celui de 1967 reste une exception. Néanmoins les épisodes tornadiques surviennent assez fréquemment comme on peut le voir ci-dessous :

 
- Septembre 1669 : un outbreak qui aurait concerné toutes les régions de l'écharpe Nord Ouest allant de La Rochelle (Charente Maritime) à Paris : on ne sait pas grand chose sinon que ces deux villes ont été frappées, et qu'il s'agit probablement de plusieurs tornades qui se seraient passé le relais sur ce très long trajet

- 23, 24 et 25 juin 1967 : la région Nord - Pas de Calais, la Belgique et les Pays Bas sont frappés par le tornado outbreak le plus intense du XXème siècle en Europe de l'Ouest dont la F5 de Palluel, la F4 de Pommereuil et plusieurs F3. 

- 25 et 26 janvier 1971 : épisode tornadique en Charente Maritime et Deux Sèvres, avec la F4 de La Rochelle, et deux autres tornades à Saint-Fort-surGironde (17) et Aigonnay (79).

- 20 septembre 1973 : épisode tornadique en Normandie, Centre et IDF, marqué par trois F3 à Sancy les Provins (77), Fleury les Aubrets (45) et Grainville Langannerie (14), auxquelles on peut ajouter un cas plus incertain à Les Andelys dans le 27. Cas peu nombreux, mais tous de forte intensité.

- 13 et 14 décembre 1978 : épisode tornadique en Pays de Loire avec trois F3 sur deux jours. L'une à Le Fief Sauvin (+ 2 autres communes) en Maine et Loire, l'autre à Yzé et plusieurs autres communes en Mayenne et en Sarthe, la troisième enfin à La Caillère St Hilaire en Vendée. Même remarque que pour l'épisode de Sancy les Provins.

- 25, 26 et 27 Juillet 1983 : épisode tornadique en Poitou Charentes. Une probable tornade F3 a pu notamment parcourir 50 kms de Champagne-Mouton (16) à Charroux et Gençay (sud 86) dans la nuit du 26 au 27, et s'est accompagné de plusieurs autres tornades à Tonnay Boutonne (17), Chauvigny et Val de Vienne (86), ainsi qu’à Bouëx près d'Angoulême (?). Cette vague orageuse a également provoqué de puissants fronts de rafales dans le Niortais, qualifiés à tort de "tornade", ainsi que des microrafales dans l'extrême Est charentais.

- Octobre 1990 : épisode tornadique en Hérault. Plusieurs tornades dont une F2/F3. Cet épisode aurait aussi concerné l'Aude.

- 8-9 novembre 1997 : épisode tornadique en Centre Ouest avec deux F3 (Rouillé dans le 86 et La Pérouille dans l'Indre), une autre probable F3 à Noirmoutiers (85) et deux autres tornades (F0) à Marans et Archiac en Charente Maritime

- 28 juillet 2005 : épisode tornadique en région Centre avec 4 cas recensés dont deux F2, l'une à Ivoy le Pré dans le Cher et l'autre à Coulanges dans l'Yonne. D'autres cas de tornades, non classés, ont été répertoriés à Argy (Indre) et Sagonne (Cher). 

- 1er janvier 2007 : outbreak ou quasi outbreak d'intensité modérée en Centre Ouest et Bretagne (Vendée, Vienne, Haute Vienne, Charente, Morbihan et Finistère) avec entre 4 et 6 cas de tornades voire plus, F1 pour la plupart. 
 






Pour aller plus loin



Voici une sélection de références assorties de commentaires personnels, qui vous permettront d’approfondir la question des tornades en France :



Climatologie des tornades en France

http://metamiga.free.fr/tornade_france/page1.htm
Le résumé de l’étude de Jean Dessens sur les tornades en France. Présentation austère, mais très riche d’informations, véritable synthèse des connaissances à l’époque.

http://perso.orange.fr/climat-energie-environnement/Climat/TROMBES.HTM
Le site de François Paul. Cette page comprend une liste de cas recensés entre 1999 et 2003 ainsi que des données climatologiques complémentaires (carte des trombes meurtrières, densité par région…, graphiques d’occurrence annuelle et répartition chronologique). Enfin un appel à témoignage figure en bas de page.

Les tornades de saison froide en France, C. Robert et C. Calas, La Météorologie n° 44, février 2004
Ce dossier très complet cerne et analyse les situations météo hivernales-type à partir de l’étude de quelques cas.

http://la.climatologie.free.fr/tornade/tornade.htm
Fondé en 2004, ce site amateur très complet couvre nombre d’aspects de la climatologie en général. Bien que les pages concernant les tornades soient basées sur les travaux de Jean Dessens sans avoir été réactualisées depuis, elles recèlent de nombreuses informations dont le graphique cité plus haut.

 

Recensement des tornades en France

http://www.keraunos.org/
Le site de l’Observatoire des Tornades et des Orages Violents en France avec sa base de données volumineuse. S'y ajoutent entre autres des métadonnées sur les orages et des prévisions orageuses. 

 

Réchauffement climatique

http://climat.meteofrance.com/chgt_climat/accueil
Les pages pédagogiques du site Changement Climatique de Météofrance : claires et bien présentées.

http://www.ipcc.ch/home_languages_main_french.htm
Site portail donnant accès aux publications du GIEC en français.

 

Tous droits réservés © Nicolas Baluteau pour Chasseurs d'Orages

 

< Retour sur la page accueil des orages violents >

 
 

 

Site officiel de la liste Chasseurs d'orages. Les photos et textes diffusés sur ce site sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Toute reproduction, même partielle, est soumise à l'accord préalable de l'auteur. Une initiative de la communauté francophone des chasseurs-d'orages.